Souffle, de Kim Ki-Duk

Publié le

Ceux qui n'auraient vu du coréen du sud que Printemps, Été, Automne, Hiver... et Printemps, comme moi, pourront être un temps destabilisés par ce film.
En effet, fini, le temple au milieu d'un lac, perdu dans la montagne. Finies, les images léchées, esthétisantes, même si, à nouveau, les saisons rythmeront le film.
Nous sommes dans la Corée la plus contemporaines. Yeon, jeune sculptrice, découvre que son mari la trompe. Elle perd sa confiance en lui, et pour se venger, rentre en contact avec un condamné à mort, Jin, qui a tué sa femme et son enfant, sans en donner la raison.
Sous l'oeil du directeur de la prison (Kim Ki-Duk soi-même), elle lui offre son amour, quelques moments de légèreté d'une grande drôlerie, mais partage aussi avec lui ses angoisses.
Personnage au caractère changeant d'un scène à l'autre, Yeon est admirablement interprété par la superbe Zia.
Le scénario semble assez abracadabrantesque, mais la grande simplicité de la mise en scène, le dépouillement des images le rend vraiment intriguant et prenant, à l'image de l'appartement-galerie d'exposition de Yeon, très sobre, dans un quartier ultra-moderne...
Kim Ki-Duk se permet tout, et on l'accepte, car les acteurs jouent avec une grande justesse. Tous les personnages sont bien dessinés, à commencer par les co-détenus de Jin, qui forment avec lui un quatuor où se mêlent désir, haine, violence, jalousie, amour.
Les êtres sont à fleur de peau, notamment le mutique Jin, et leurs sentiments passent par la musique... une musique volontairement surannée (je vous laisse découvrir le dernier morceau, version coréenne du tube d'un chanteur belge...), mais qui cependant colle parfaitement aux sentiments des personnages.
C'est un film qui l'air de rien, mais qui laisse sa trace en vous par son originalité de ton... à découvrir, probablement en DVD, car il n'a fait qu'un bref passage dans les salles rennaises.

A voir : Souffle, de Kim Ki-Duk

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article