Les hommes, d'Ariane Michel

Publié le

Un long plan aérien sur l'eau. Un son continu, plutôt angoissant... sommes-nous dans le dernier David Lynch, ou adans un thriller aquatique ?
Non, il s'agit d'un documentaire signé Ariane Michel, intitulé Les Hommes.
Nous sommes en été, au Groënland... une terre aride, caillouteuse. Le film est constitué de longs plans fixes. Des animaux (phoque, morse, oiseaux) entrent dans le champs, en sortent.
On aperçoit aussi des êtres étranges, qui zizaguent, regardant par terre, habillés en orange. Comportement aussi étrange et incompréhensible, au premier abord, que celui des animaux. Ce n'est qu'au fur et à mesure du film qu'on comprendra leurs activités : des ornithologues, des archéologues, des botanistes partis en expédition scientifique à bord du Tara. Le bruit étrange au début du film, c'est celui du moteur du bateau...
Peu à peu, on est saisi par la diversité des paysages (montagnes, côtes rocheuses, champs de fleurs), par la richesse des couleurs vertes, mauves, bleues, rouges.
Pour goûter ce film, il faut en accepter le rythme, très lent : cette lenteur éveille notre regard, nous scrutons le moindre détail, le moindre mouvement.
Il paraîtrait que des Vikings ont vécu dans ces contrées. Le film est aussi une interrogation métaphysique sur la présence des hommes : qu'est-ce que disparaître ? se déplacer, ou juste mourir ?
Avec une grande économie de moyens, Ariane Michel nous offre une expérience à la fois métaphysique et esthétique... ce film nous rend plus sensible la beauté de la Terre, la fragilité de la vie (végétale, animale humaine). C'est certes un film exigeant, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

A voir : Les Hommes, de Ariane Michel

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

françois 24/06/2008 13:56

Le film ne passe malheureusement plus à Rennes, mais Ariane Michel m'a informé qu'il sera diffusé au Cinéma des Cinéastes au Mans à compter du 25/06/08, et qu'elle sera présente vendredi 27/06/08 à 20 h00 pour une projection suivie d'une discussion avec le public... si jamais vous passez par la Sarthe...François