Soyez sympas, rembobinez, de Michel Gondry

Publié le

Soyez_sympas_rembobinez.jpgAprès les très prenants, lunaires et romantiques Eternal sunshine of the spotless mind et La science des rêves, Michel Gondry nous revient avec un film de pure fantaisie, Rewind, be kind (en français Soyez sympas, rembobinez).
Mr Fletcher (Danny Glover) tient avec Mike (Mos Def) un magasin de location de cassettes vidéos dans un vieil immeuble qui aurait vu naître le maître du piano stride, Fats Waller. Mr Fletcher doit s'absenter quelques jours et laisse le magasin à Mike... C'est compter sans Jerry (Jack Black), énergumène vivant dans une casse, légèrement fêlé du bocal.
Suite à une aventure assez rocambolesque toutes les cassettes du magasin se retrouvent effacées. Une seule solution : faire des remake. N'écoutant que leur courage et leur sens du bricolage, Mike et Jerry, accompagnés d'Alma (Melodie Diaz) se lancent dans la réalisation de remake de Ghostbuster, Rush Hour 2, Robocop, chefs d'oeuvres impérissables du cinéma de série B.
Et devinez quoi... ça marche ! Ils inventent un nouveau concept : le film "suedé" (!?). Le succès leur permettra de sauver l'immeuble où est situé le magasin de vidéo, qui devrait bientôt être détruit, tel est le palpitant suspense de ce film !
Je plaisante, car cette intrigue n'est au final qu'un prétexte pour Michel Gondry de réinventer le cinéma et d'exprimer haut et fort que le passé est celui que l'on choisit d'inventer : les habitants de Passaic, dans le New Jersey, où se déroule l'intrigue, décident donc de s'inventer un passé commun, purement fantasmé  mais crédible en réalisant un film. Rewind, be kind, où quand la fiction donne le la de la réalité... Un film sur le pouvoir du cinéma, sur la magie des images, avec une approche absolument pas théorique, mais qui passe au contraire par la main à la pâte.
De très bons moments de cinéma nous sont offerts, notamment lors des multiples remake, tous plus abracadabrantesques les uns que les autres ; Jack Black fait brillamment son Jack Black (cf. High Fidelity, de Roddy Doyle, par exemple), Mos Def est très convaincant en  réalisateur-bricolo, Danny Glover suit les traces de Morgan Freeman en vieil homme fatigué par la vie, et le film nous permet aussi de retrouver à l'écran les trop rares Mia Farrow et Sigourney Weaver.
En bref, un film qui permet de se muscler les zygomatiques sans trop mésuser de son temps de cerveau disponible...

A voir : Rewind, be kind (Soyez sympas, rembobinez), de Michel Gondry.

PS : lors du générique de fin, un site internet est annoncé sur lequel on peut trouver tous les films "suedés" dans le film de Michel Gondry... site que j'ai cherché en vain sur le net... si quelqu'un le trouve, je suis preneur !

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AL 20/03/2008 10:12

j'arrive peut-être un peu tard, mais ici http://www.bekindmovie.com tu peux trouver des films sweded (robocop, lord of the rings, ghostbusters) quand tu vas dans "Trailers" !Enjoy !

isabelle 10/03/2008 21:04

dis françois tu veux pas etre acteur suédé ?http://www.dailymotion.com/group/103122