Concert du Trio Elégiaque, dans les cadre des concerts de midi, le 05/02/08

Publié le

concertsmidi.jpgLe trio Elégique, fondé en 2001, nous a offert un superbe Concert de Midi, ce mardi 5 février 2008, à l'Institut Franco-Américain.
Laurent Le Flécher (violon), Virginie Constant (violoncelle) et François Dumont (piano) avaient choisi d'interpréter le Trio pour piano et cordes n°2 en mi bémol majeur (opus 100), de Franz Schubert.
Un musicien en vogue, puisque la Folle Journée de Nantes lui étaient consacrées, ce week end.
La musique de Schubert, datant du XIXème siècle, s'inscrit totalement dans son époque, romantique, tout en gardant encore un peu de la raideur de l'époque classique. Tout l'art des musiciens consiste à s'appuyer sur cette raideur, ces structures fortes pour donner le maximum de leur expressivité. C'est ce qu'a fait le trio Elégiaque, en nous proposant une interprétation engagée, puissante, mais sans pathos.
La clarté de leur interprétation nous a aussi permis de prendre conscience de tous les dialogues, les réponses qu'un instrument fait aux autres, une phrase jouée au piano étant reprise au violon, ou au violoncelle, puis légèrement altérée pour avancer dans l'oeuvre... vraiment fascinant !
On a du mal à imaginer aujourd'hui que de son vivant, Schubert n'eut quasiment aucun succès, qu'il publia très peu d'oeuvres et mourut dans la misère, ce que rappelle fort à propos le petit programme du concert.... comme disait Coluche, "Misèrrreu/Misèrreu" !
En rappel, nous avons eu droit à une très belle oeuvre de Gabriel Fauré, réarrangée par le trio : le Cantique de Jean Racine, initialement composée pour chœur à 4 Voix mixtes et piano (ou orgue), une des premières oeuvres de Fauré (opus 11), composée alors qu'il était organiste de l'église Saint Sauveur à Rennes.
Une fort belle manière de conclure un très beau concert.
A signaler que les organisateurs des Concert de Midi, confrontés à une forte demande (100 personnes souhaitaient assister au concert et n'ont pas pu, faute de place), réfléchissent à rajouter un jour de représentation supplémentaire (en plus du dimanche, du lundi et du mardi), et ont incité les spectateurs à leur faire des suggestions (par téléphone, mail, etc.) sur le "créneau idéal" pour cette quatrième représentation. Pour une fois qu'on ne râle pas sur la disparition du public de la musique classique ! à vos téléphones, à vos claviers !

Publié dans Concerts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article