American gangster, de Ridley Scott

Publié le

americangangster.jpgAmerican gangster, ou l'ascension et la chute de Frank Lucas (Denzel Washington), truand de Harlem, qui va se lancer dans le traffic de drogue avec le Vietnam. Sa méthode : rester invisible, tout diriger sans se faire remarquer. Il faudra toute la ténacité de l'inspecteur Roberts (Russel Crowe) pour le démsquer...
Ridley Scott a effectué une reconstitution impressionnante du Harlem des années 70 : pas une patte d'eph, pas une rouflaquette ne manque à l'appel, pour notre plus grand plaisir. La musique est à l'avenant.
Denzel Washington, toujours tiré à quatre épingle, est impressionnant de calme et de froideur. Russell Crowe se prend un peu trop pour un cow boy (faute d'être à nouveau un gladiateur), mais sa petite bedaine et sa relation catastrophique avec sa femme le rendent fort sympathique.
La galerie de méchants, de ripoux (70% des stups étaient corrompus...), est impressionnante, à commencer par Josh Brolin, qui avec ses grosses moustaches et son regard sombre, fait vraiment froid dans le dos à chaque apparition.
Le film est long, mais cette durée est nécessaire pour dérouler cette ascension, cette chute et les conséquences qu'elle entraîne.
On n'en sort pas transformé, mais ce film est un excellent spectacle de divertissement... si l'on peut parler de divertissement pour un film où la corruption est partout, où l'on s'entretue pour de la poudre qui va aliéner ded milliers pauvres types... sad, sad world !

A voir : American gangster, de Ridley Scott

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article